Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 août 2013 6 31 /08 /août /2013 18:26

kevinspacey.png

A l'occasion du "Edimbourgh International Television Fesitval", l'acteur principal de "House of Cards" Kevin Spacey a donné un discours de près de 45 minutes sur sa vision de la télévision. Il est ainsi revenu sur les raisons du succès du modèle de Netflix où est diffusé sa série (mettre tous les épisodes à disposition d'un seul coup).

Kevin Spacey s'en prend également aux grands networks américains qui dépensent chaque année 300 à 400 millions de dollars pour la "saison des pilotes" avec des résultats très faibles : à peine plus d'une dizaine de séries obtiennent une saison 2 alors que plus d'une centaine de pilotes sont produits sur la ligne de départ.

Enfin, Kevin Spacey évoque l'avenir de la télévision. Désormais, le téléspectateurs souhaite pouvoir regarder son contenu n'importe où : un film sur une Tablette, Youtube sur son écran de télévision ou "Game of Thrones" sur son ordinateur. Pour lui, des géants comme Netflix ont appris les leçons que l'industrie de la musique n'a pas voulu apprendre : "Donnez aux gens ce qu'ils veulent, quand ils veulent, dans la forme qu'ils veulent, à un prix raisonnable et ils auront plus envie de payer pour cela que de le voler."

Vous pouvez retrouver son discours dans les deux vidéos ci-dessous. Dans la première vidéo, vous pouvez retrouver un résumé de cinq minutes de ses meilleurs moments de l'intervention. Dans la deuxième vidéo, vous pouvez retrouver l'intégralité de son intervention, d'une durée de 45 minutes environ.

 


Le discours intégral :


Partager cet article

Repost 0
Published by Boby - dans Vidéos
commenter cet article

commentaires

Esse 04/09/2013 00:42


C'est parce que nous sommes en pleine évolution, c'est quelques chose qui démarre seulement. Netflix vient d'ouvrir une porte, les chaines viennent d'ouvrir aussi une porte pour les formats
courts.


Le format actuelle convient encore pour certaines séries à succès mais les nouvelles ont plus de mal à percer, il suffit de comparer les séries qui marchent avec les annulations pour se faire une
idée (sans parler des pilote abandonnés avant diffusion). D'ailleurs, n'est-il pas question de commande de 12-13 épisodes pour les nouveautés, ce n'est qu'après quelques épisodes que la chaine
décide ou non de passer des commandes supplémentaires.


Cela ne sera certainement pas pour tout de suite, mais d'ici quelques années, cela va se développer. Il y aura toujours des séries prévu pour la télé, mais il en aura aussi pour le net. Nouveau
support = nouveau modèle de diffusion.


Pour exemple, autrefois, les salles de cinémas ont eu peur de la télévision pensant qu'elle mettrait fin à leur commerce. Au final, les 2 ont pu cohabiter. Il faut juste se dire qu'aujourd'hui,
il faut compter avec internet. Les 3 peuvent cohabiter.

lilou 04/09/2013 00:16


Sauf que je ne vois pas ce modèle être mis en place pour toute les séries sur les networks. La preuve les seul mini série sur les grandes chaines sont les Thriller, espionnage. D'autre comme
revenge ou OUAT mériterait ce traitement là mais je ne vois absolument pas les grandes chaines faire ça pour leur sitcom par exemple ou pour leur drama comme GA, NCIS... C'est un principe que les
chaines mettes en place pour certain style de show. On aura sans doute droit à plus de mini série mais je pense que le style 24 épisode va resté dominant. Il suffit de voir combien de personne
ici ont esperé que le drama Parenthood possède une saison complete et non pas seulement 16 épisode. Une grande partie du publique n'est pas encore près à abandonner ce modèle.


Qui plus est il faut aussi ne pas oublier que les anglais et les US ne sont pas forcément le même style de publique. Tu ne peux pas affirmer que le style anglais marchera aux USA. Perso il y a
pelin de série UK que j'aimes j'ai adoré les spooks (une des meilleurs serie d'espionnage), Scherlock, Downton abbey et je regarde toute leur mini série periode drama mais il faut bien admettre
que le style USA est different. Il y a déjà une difference entre le publique du cable et le publique des networks.


Encore une fois je doute juste que ce modèle soit applicable "au classique" des networks qui ne vont pas forcément avec ce style. Et les lancement de CPD, Agent of shield...montre bien que les
chaines n'abandonne pas ses classiques (sauf bizarrement CBS qui fait dans les drama mini série. Un comble pour la chaine considéré comme la plus vielle et la plus ringarde.)

Esse 03/09/2013 22:55


On en revient donc à dire que plusieurs séries ont été tourné avant leur diffusion. Donc pas impossible. Les vieilles séries continueront sur leur lancé mais pour les nouvelles, cela pourrait
être basé sur ce nouveau concept. Do no harm et Zero Hour diffusé ou en mi-saison ou avant, cela ne change rien, elles ont été tourné avant le début de la diffusion. Il n'y aurait plus de saison
de 24 épisode juste des saisons de 12. Regardons du côté anglais qui font des séris de 6 épisodes ou même parfois 3 et dont il faut attendre parfois 2 ans entre chaque saison. Cela ne gêne
personne et ça cartonne (pour exemple, Sherlock ou Docteur Who).  En plus ça evite le remplissage, tu cites 24h. Un nouvel exemple du fait que c'est possible pour les grands network
d'utiliser ce système. Un autre exemple en cours "Teen Wolf" qui malgré la pression des fans, le choix a été de faire 2 demi saison à 6 mois d'intervalle plutôt qu'une saison de 24 épisodes.


Je ne vois donc aucune impossibilité là dedans. Par ailleurs, la diffusion sur le net génère aussi un revenu, il suffit d'insérer des publicités dans la page du site, peut-être découper la série
pour mettre directement la pub comme le fait parfois youtube. Sans parler de l'exportation à l'étranger. Exportation direct qui limite le piratage. Pour exemple, Under The Dome a été largement
rentabilisé avant même le début de la diffusion (de mémoire, je peux me tromper de série). Idem pour The Listener qui a pu survivre grâce à l'exportation. Sans parler du merchandising qu'il peut
avoir autour (ne serait-ce que pour les casquette, les t-shirt ou la musique)


Donc oui, ce modèle peut survivre.

lilou 03/09/2013 21:34


Do no harm et Zero Hour ont été diffusé à la mi saison. Comme toute les série mi saison elles étaient effectivement déjà tourné.


J'ai bien suivie l'actualité Crisis, Intelligence 24 live another days et Hostages sont les séries que j'attend le plus. (J'aurais même préféré que The Blacklist soit en format mini saison car
j'ai un peu peur que pour combler les trous il y ai beaucoup de remplissage. C'est le risque avec ce genre de série. C'est la fan de 24 qui parle mais il faut bien admettre que pour tenir 24
épisodes il y avait quelques remplissages dont on ce serait bien passer.)


Faire des mini saison dans la saison pourquoi pas. Mais la encore il y aura quelques bug si on attend la fin du tournage des 12 épisodes. POur Octobre il faudrait que le tournages commence bien
plus tot. Cela risque fort de se superposer avec le tournage de la saison précédente. Ou alors on ne mets en place ce systeme que pour les nouveautés sachant du coup pour avoir 12 épisodes avant
octobre le tournages doit commencer avant mai donc avant les upfront.  Ils s'agit aussi d'accepter de commander pour chaque nouveauté 12 épisodes mais aussie de les tourners. Sachant le taux
de réussite des nouveauté ça reste un grand risque quand même. On ne parle pas de deux trois série de mi saison mais bien d'une trentaine tout network confondu. Multiplier par 12 on est bien loin
des 100 pilotes tourné pour rien.


Je le répète techniquement je m'en fiche (même si ça peut être chiant pour les spoilers. la personne qui va allez sur le net pour parler de l'épisode qu'elle vient de voir et qui va se faire
spoiler sur la suite par quelqu'un qui a déjà tout vu ça reste embetant. ) mais dans le principe c'est quand même bien compliquer à mettre en place sur les network qui même si ils font des minis
saisons reste quand même bien souvent sur un modèle de 24 épisodes.

Esse 03/09/2013 21:03


Si tu suis un peu l'actualité, tu verras que le format 12 épisodes/série, de même que les mini-série semblent de plus en plus faire de l'oeil au grand network. Quitte à faire 2x12. Il suffit de
voir l'année 2013-2014 pour se faire une idée du programme ou des séries comme OUAT seront coupé en 2 avec une autre série intercalé entre les 2 demi-saisons. Dans ce cas, tourner une saison de
12 épisodes n'est pas impossible.


Et si on regarde des séries comme Zero Hour ou Do no Harm qui ont été annulées après quelques épisodes mais dont la fin a finalement été diffusé en été, ne peut-on pas supposer que la série, dans
cet état, à été tourné avant même le démarrage de la série => donc pas impossible. Ils auraient pu la diffuser sur internet en attendant et de toute façon la diffuser en été plus tard. Au vu
des audiences catastrophique, cela ne leur aurait pas couté plus cher de toute façon ni porté préjudice à la diffusion.

Recherche

Loading