Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 septembre 2011 2 13 /09 /septembre /2011 17:30

Avant de découvrir la série n°1 du classement, nous souhaitions remercier chaleureusement tous nos chroniqueurs pour leur collaboration ainsi que François, sans lequel cela ne se serait pas fait. Vous avez été très nombreux à vous connecter sur le site pour découvrir chaque jour de nouvelles séries, et nous vous en remercions.

Surtout, nous sommes heureux de vous annoncer que la saison télé redémarre (enfin) ce soir, et nous espérons que le classement vous aura permis d'attendre plus sereinement la reprise de tous vos programmes préférés et surtout de leurs audiences. Nous vous donnons rendez-vous dès demain après-midi pour les premiers scores foyers de "Ringer".

DNES.pngjudging.png
serieslive.pngbn.png tltv.png



classement.png

Places 50 à 46 à lire iciPlaces 41 à 45 à lire iciPlaces 36 à 40 à lire ici.

Places 31 à 35 à lire ici. Places 26 à 30 à lire ici. Places 21 à 25 à lire ici.

Places 17 à 20 à lire ici. Places 13 à 16 à lire ici. Places 10 à 12 à lire ici.

Places 7 à 9 à lire ici. Places 4 à 6 à lire ici. Place 3 à lire ici. Place 2 à lire ici.


1biglove.png

Place 01 - Big Love, saison 5

Statut : En cours de production

La Chronique
 
Big Love meilleure série de l’année ? Mais c’est un scandale ! Personne ne regarde pas cette série ! Puis ça parle de quoi en plus ? Et elle était pas déjà classée quelque part ? Ah non, pardon c’était The Big C. Enfin de toute façon, c’est pas comme si ce classement n’avait pas déjà explosé les limites du ridicule : 90210 pas classée, Pretty Little Liars devant Gossip Girl. Non, vraiment …

Cela étant dit, oui, la saison finale de Big Love est sûrement la plus aboutie. Découverte pour moi sur le tard, Big Love restera dans mes souvenirs comme l’une des très rares séries qui auront été fidèles à leur ligne directrice du début à la fin, sans jamais s’égarer. La dérive aurait pourtant été facile au vu des thèmes abordés : religion, polygamie, homosexualité mais également fanatisme, pouvoir, argent et oserais-je rajouter pédophilie … Malgré cette panoplie de sujets sulfureux, Big Love est en permanence dans la retenue, la sobriété, l’objectivité et ne prend jamais parti.

Il y a historiquement eu quelques storylines où l’on aurait aimé que Big Love franchisse ce cap. Je pense notamment à la relation ambigüe entre Margene et Ben, le fils de son mari. Mais elle ne le fera jamais. Big Love ne tombe donc jamais dans la facilité mais presque dans l’excès inverse, celui de la frustration à outrance. Frustration qui, dans ce cas présent, est loin d’être un reproche mais bien une incroyable prouesse.

Oui, Big Love nous fruste en permanence tant la série semble atteindre, épisode après épisode, un nouveau point de non-retour. Jamais je n’aurais vu une série plonger à ce point ses personnages dans le drame, l’horreur parfois. Certains personnages ne semblent plus trouver de point de chute à leur désarroi. Leur détresse est palpable, nous prend aux tripes à chaque seconde, le tout sublimement orchestré par un casting sensationnel. Je pense notamment à Jeanne Tripplehorn, loin d’être la « wives » la plus starisée mais pour celle dont l’interprétation, criante de vérité, m’a littéralement bouleversé épisode après épisode.

La descente aux enfers de Barb qui continue en cette saison 5 est sûrement la plus grosse réussite de la série. Je le répète mais Jeanne Tripplehorn est magistrale dans son rôle de femme bafouée, déchirée entre ses convictions et celles de son mari et qui a tout sacrifié, jusqu’à son amour-propre (en acceptant de devenir polygame) pour son couple. Et tout en restant d’une dignité absolue. Et c’est là où la frustration devient orgasmique : l’angoisse de Barb devient si tangible qu’elle en vient à nous faire souffrir, on aimerait qu’elle parte, qu’elle divorce, qu’elle soit finalement heureuse. Mais elle reste, infaillible. Big Love devient ainsi une véritable expérience télévisuelle. Si ni Ginnifer Goodwin, ni Chloé Sévigny n’ont à rougir de leur prestation (bien que cette dernière ait parfois tendance à surjouer), Tripplehorn se situe définitivement dans une autre dimension.

Je pensais avoir beaucoup de mal à parler de Big Love mais je pourrais finalement vous en parler pendant des heures. Big Love est la plus belle chronique familiale qu’il m’ait été donnée l'occasion de découvrir. Un véritable ascenseur émotionnel. Un condensé d’intrigues, denses et puissantes, qui n’ont de cesse de se superposer les unes aux autres avec pour logique conclusion d’aboutir à l’une des séries les plus riches et complexes de ces dernières années.

La saison 5 vient ainsi sublimer le résultat des 4 saisons précédentes. Je ne vous en dirais en plus, caressant le maigre espoir de vous avoir donné envie de la découvrir. Et pour ceux qui s'en inquièteraient, la série a une vraie fin. Et quelle fin. D’un point de vue métaphorique, la série n’aurait pu imaginer meilleure conclusion. Mais je n'en dis pas plus !

François.  

Partager cet article

commentaires

enael 17/09/2011 18:46



Un bon classement, et bien qu'étant amateur, très bien rédigé. 


Effectivement, certaine series manquent à l'appel, mais si l'n devait juger toute les series, il y aurait bien trop de travail. Apres, chacun ses gout evidemment, mais sons of anarchy en deuxieme
position, c'est chelou, la fin de la saison 3 etait à mon sens un peu baclé... Pas forcément le final, mais les 10 et 11...


 


Bravo quand meme pour ce classement!



joma44 17/09/2011 17:49



Du coup vous choisissez comment le choix de vos séries ? par exemple regarder Hellcats à la place de Dr House par exemple il faut oser quand même.


Moi je suis globalement en accord avec le classement.


 



Robin 15/09/2011 15:22



Des fois je me demande l'utilité de répondre aux commentaires vu que certains ne lisent rien et viennent pleurer sans prendre la peine d'essayer de voir si la question n'a pas déjà été soulevée
et répondue par quelqu'un.

Donc pour Alfa et Hh qui semblent avoir des problèmes de lunette, voici la réponse de François, déjà répétée par mes soins une bonne dizaine de fois depuis le début.

"Je comprends que vous voyez déçu par telle ou telle absence
d'une série. Plusieurs point là-dessus :


- Ce classement est amateur. Et il est basé sur les
séries que les chroniqueurs ayant participé regardent. Or, aucun ou peu des auteurs suivent le Mentalist, House, Les Experts, Treme & co. A partir de là, comment voulez-vous
les classer ? Comment voulez-vous qu'on en parle ? On ne va pas se forcer à regarder une série qui ne nous tente pas, encore une fois les séries sont une passion, un loisir, pas une
obligation.


- Et du coup l'absence d'une série ne veut absolument pas dire qu'elle est moins bonne que les séries présentes dans ce classement. Ce n'est
pas le classement des 50 meilleures séries de la saison mais le classement de 50 séries tout court. On a quand meme essayé de representer tous les genres sauf peut etre, c'est vrai, les cop show.
Mais c'est ainsi. C'est un genre qui traditionellement ne plait pas aux "geek de séries" car ce sont des séries qui ne sont pas feuilletonantes.


A titre personnel, j'aurais classé New York:Unité Spéciale, et
à une place surement trés haute par ailleurs." 



Hh 15/09/2011 14:48


RUBICON derrière hellcats ???


Alfa 15/09/2011 14:45


Sérieusement , ou est RUBICON ??? Derrière hellcats ? C'est aussi débile que Soa devant game Of thrones ou bien community derrière 30rock...


Recherche

Loading