Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 septembre 2013 4 05 /09 /septembre /2013 19:15

A l'approche de la rentrée, j'ai décidé de vous proposer mon classement des dramas que j'ai regardé au cours de la saison écoulée. Un classement 100% personnel qui n'a pas pour objectif de dire quelle est la meilleure série diffusée au cours des 12 derniers mois. Ce classement a pour objectif de vous présenter les séries que j'ai pu suivre au cours des 12 derniers mois et de donner envie à ceux qui n'en n'auraient pas vu de les suivre (ou pas). 

  Avant de poursuivre la lecture de cet article,

 je vous recommande de d'abord lire l'article de présentation de

"Mon Bilan Drama De La Saison",

 pour plus de détails sur la construction de ce classement. 

A lire ici <

A lire : le "Groupe 7" composé de "666 Park Avenue",

"Chicago Fire", "Revolution" et "Under The Dome" <

> A lire : le "Groupe 6" composé de "American Horror Story",

"Arrow" et "The Following" <

 

GROUPE 5 : Ce sent bon la testostérone

 

Après avoir présenté les nouvelles séries abandonnées après quelques épisodes et celles qui sont sur la sellette, on démarre le déroulement des séries qui parviennent à me convaincre pour les suivre. Dans ce "Groupe 5", présentation des séries qui présentent un bon gros morceau d'action et où on ne se prend pas la tête une seule seconde. Trois séries qui permettent de laisser son cerveau de côté et d'apprécier ce qu'elles sont : du divertissement ! Les trois séries sont présentées sans ordre particulier.

 

"Spartacus Vengeance"

spartacus.png

Oui, je parle bien de la saison 2, diffusée début 2012 aux Etats-Unis, et que j'ai donc regardée avec beaucoup de retard. Cette deuxième saison, marquée par l'arrivée de Liam McIntyre, est de toute beauté. La série remplit parfaitement ses objectifs pour laquelle on la regarde : des scènes de sexe et de violence réalisées de manière stylisées et chorégraphiées. On ne va pas se le cacher et dire qu'on regarde "Spartacus" pour son récit historique. Mais plus pour son visuel appréciable.

Heureusement, "Spartacus" présente tout de même un minimum de scénario, plutôt bien ficelé et qu'on suit avec plaisir. Dans cette deuxième saison, on est très content que Lucy Lawless ait survécu au carnage du season 1 finale. Elle porte presque la série et chacune de ses apparitions vous garantit une scène intéressante. Inutile de dire que sa destinée tragique en fait un personnage qui manquera dans l'ultime saison. A ce sujet, je suis bien content que Starz ait décidé de ne pas étirer en longueur la franchise "Spartacus" et de tout conclure dans une troisième et dernière saison que je suivrais prochainement.

 

"Strike Back" ("Project Dawn")

strikeback.png

Avec "Strike Back : Project Dawn", je remonte encore plus loin dans le temps puisque cette saison fut diffusée en 2011 aux Etats-Unis. On représente rapidement la série, déjà évoquée sur ce site : à l'origine, "Strike Back" est une série anglaise (pour 6 épisodes) qui a ensuite été reprise par Cinemax aux Etats-Unis. Sur certains conseils, on peut débuter la série directement par la version américaine, sans voir la première saison anglaise. C'est ce que j'ai fait, et ça n'handicape nullement le visionnage.

Encore plus que "Spartacus", "Strike Back" est une bête série d'action où nos deux héros partent généralement dans chaque intrigue en mission de sauvetage. "Project Dawn" présente un fil rouge qui couvre l'ensemble de la saison et fait le lien entre les 10 épisodes. C'est une série 100% pop-corn qui permet de se détendre. Du Jack Bauer décomplexé. Son gros avantage est son tournage en décors rééls, majoritairement en Afrique du Sud.

Autre particularité de "Strike Back" : la série est construite sur des épisodes en deux parties. En fait, "Strike Back" ce n'est pas 10 épisodes, mais 5 épisodes de 1h30, puique chaque mission se déroule sur deux épisodes (début, milieu et conclusion. Voilà pourquoi, si vous décidez de suivre "Strike Back", je vous conseille de débuter directement par la saison 2 "Project Dawn", au rythme de deux inédits.

 

"The Walking Dead" (saisons 2 et 3)

wakingdead-copie-1.png

"The Walking Dead" est une série au parcours particulier dans mon agenda. A l'origine, j'avais regardé l'épisode pilote quelques mois après sa diffusion aux Etats-Unis, mais il ne m'avait pas du tout convaincu. Je l'avais trouvé guère intéressant, beaucoup de violence gratuite, et l'univers des zombies (comme celui des vampires) ne m'attirant pas du tout, je n'étais pas allé plus loin. 

De manière assez rare, je lui ai donné une deuxième chance. Suite aux audiences monstrueuses enregistrées par la saison 2 puis par le début de saison 3, ma curiosité s'est eveillée. Qu'est-ce qui peut bien captiver autant de téléspectateurs américains et affoler les compteurs audimatiques ? N'étant pas totalement fou quand même, et en écoutant ce qui s'est dit sur la qualité de la série, j'ai repris la série non pas à l'épisode 1.02, mais directement à l'épisode 2.08.

Je me suis donc enchaîné dans une session marathon les 6 épisodes de la deuxième partie de la saison 2. Et ce fut jouissif ! On se prend très vite au jeu, je n'ai pas l'impression d'avoir raté grand chose, en tout cas ce saut ne m'a pas empêché de comprendre et suivre ce qui se passe. Le final apocalyptique qui conclut le passage à la ferme est une grosse boucherie jubilatoire. Bref, j'étais conquis et je comprenais son succès : facile d'accès !

J'ai donc suivi la saison 3 sur ce même modèle, en visionnant les deux parties en deux sessions marathon. Un procédé qui semble parfaitement adapté à "The Walking Dead" puisqu'il permet de s'immerger complètement dans son univers et on n'a pas trop l'impression de faire du surplace. L'intrigue avance à son rythme mais comme on enchaîne les épisodes on ressent moins la longueur qu'il peut exister à suivre sur plusieurs semaines.

Bref, la saison 3 m'a beaucoup fait pensé à "Lost". L'introduction du Gouverneur et de Woodburry n'est pas sans rappeler l'introduction de Benjamin Linus et des Autres. Toutefois, le problème majeur (surtout dans la première moitié de saison) est qu'on ne comprend pas du tout les motivations du Gouverneur et pourquoi il veut tuer tout le monde à l'extérieur de sa ville. Un point très embêtant qui handicape un peu le visionnage : on ne comprend pas les enjeux. La deuxième partie de la saison 3 ne m'a pas beaucoup marqué et je n'ai guère plus de choses à dire dessus.

 

Rendez-vous dimanche pour découvrir le Groupe 4.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

pintade 07/09/2013 00:38


- Pour Spartacus, je m'étais arrêtée à la saison 1 que j'avais bien aimée. Avec le décès de l'acteur principal, je n'avais pas envie de me lancer dans la saison 2... Je vais peut-être m'y mettre.


- Strike back, je connais, mais j'ai pas vu.


- The Walking Dead, je rejoins plusieurs commentaires. Effectivement, dommage d'avoir zappé la première partie de la saison 2 qui se termine par un cliffhanger qui m'avait bien scotché à l'époque
et qui explique certains comportements des personnages dans les épisodes suivants. J'ai également beaucoup aimé le début de la saison 3 et notamment le choix scénaritisque (attention spoilers)
d'éliminer plusieurs personnages clés. Ensuite, le personnage du gouverneur m'a laissé sur ma faim... Je le trouve "incomplet".


 

romain 05/09/2013 22:47


si tu n'as pas compris les motivations du gouverneur, c'est peut être parce que tu n'as pas vu la totalité de la saison 2. Cette saison est cruciale car elle casse les bases de notre société
auxquelles les personnages étaient encore attachés. Alors qu'ils évoluaient encore dans un système démocratique, la fin de la saison 2 effectue un changement de souveraineté en nommant Rick chef
ultime du groupe. D'ailleurs son comportement devient totalement despotique dans la saison 3. La saison 2 est également beaucoup marquée par la relation à la mort. Certains personnages ne sont
pas encore prêts à accepter les zombies comme des morts. Cette saison finit en montrant un groupe qui devra agir selon leurs instincts, de manière primaire, en condition de survie, et qui accepte
 de vivre sous un régime totalitaire.
Face à cela on peut comprendre le comportement du gouverneur. Il n'est finalement qu'un Rick qui est allé plus loin. L'un des objectifs de cette 3 eme saison est aussi de savoir si Rick va
devenir comme ce gouverneur. Mais tu n'es peut être pas attaché à ce personnage de Rick. Ce que je comprend tout à fait. En 3 saisons il est devenu un homme insupportable, fou, dangereux, tout le
contraire de ce qu'il était au début, une bonne tête de héros à l'américaine. Si Rick est attentif au gouverneur et que son comportement lui permet de s'interroger sur le sien, il est aussi
attentif à ce que son fils pourrait être capable de faire. En tout cas me concernant ce sont ces 2 relations là qui m'ont paru être les plus pertinentes.
Mais tu as raison, si l'ambiance de la saison 2 était beaucoup plus en tension et plus psychologique, la saison 3, elle, ne nous a pas fait vraiment réfléchir. J'en suis un peu déçu. 

Maxime 05/09/2013 22:34


@ Martin: Si tu voulais dire que la 1ère partie de saison 2 était intensément chiante, oui je suis tout à fait d'accord avec toi...


 


@ Boby: Là, tu chies dans la colle en comparant Le Gouverneur à Ben... Ce dernier était carrément plus mystérieux que ce gars qui est juste fou/mégalo. 'fin, toute façon, le traitement des persos
de Lost est à des années lumières au-dessus de celui des persos de TWD donc, pour moi, y'a pas de comparaison possible...

lilou 05/09/2013 22:21


J'ai regardé Strike Back suite à l'article de Boby et j'adore. J'ai vu toute les saisons même la 1. Alors c'est vrai que du coup la transition est un peu dure. Surtout au niveau des scènes de
sex. Absente de la saison 1, en saison 2 c'est n'importe quand avec n'importe qui. Sur le coup j'ai trouvé ça inutile mais on s'y fait. Les fils rouge sont pas mal. Il y a du bon dans tout ça
quand même. Par contre pour infos le principe d'intrigue en deux épisodes est aussi valable pour la saison 1.

horatiogrissom 05/09/2013 22:15


Pour walking dead , je trouve ça quand même un peu con de regarder une série feuilletonnante et de zapper la moitié des épisode . M'enfin ...


 


Pour Spartacus , j'ai trouvé cette saison 2 moins bonne que la 1 et le prequel  en ce qui concerne la partie sur les escalves et mais tout aussi bonne pour les Romains . 

Recherche

Loading