Pour la deuxième année consécutive, AudiencesUSA.com vous présente le Classement Série de la Saison 2011 / 2012. Ici, pas d'audience ou de taux sur les 18-49 ans pour dresser le TOP 45 de l'année. Mais un jugement critique, impitoyable et qui ne mettra pas forcément tout le monde d'accord. Les commentaires seront bien évidemment là pour exprimer votre approbation ou votre indignement face au classement proposé.

Cette année, le classement vous a été concocté par François et Tao du site www.Id-Series.com. Un TOP 45 qui sera déroulé jusqu'à début septembre.

On rappelle que ce classement série a pour objectif de proposer 45 critiques de séries diffusées au cours de la saison 2011 / 2012. Des critiques portant sur des séries qui ont marquées ou caractérisées l'année pour diverses raisons. Le TOP 45 est donc un ordonnancement des 45 séries qui seront reviewées pendant ces quelques semaines. Mais attention : si une série ne figure pas dans le classement, ça ne veut pas dire qu'elle est jugée pire que les 45 séries présentes. Bonne lecture !

PLACE 11 : PARKS & RECREATION (saison 4)

parksandrecreation.png

Je suis un peu énervé contre Parks & Rec. Non pas que la saison ait été mauvaise – très loin de là. Parks reste à mon goût la meilleure sitcom actuelle sur les écrans US. Mais disons que cette saison aurait pu devenir sa saison de référence avec toute l’histoire autour de la campagne électorale pour ravir la mairie de Pawnee. Or, elle a juste été excellente, mais pas exceptionnelle.

Fait rarissime dans une sitcom : un fil rouge est donc développé sur la saison entière. Une campagne globalement ubuesque, avec des scènes délicieusement absurdes comme seule Parks peut nous en offrir. Son côté laboratoire de l’Amérique, tournant en dérision le côté moindre fantasque du pays, en fait de l’une des sitcoms les plus incisives à l’heure actuelle.

Mais au final, la série est restée à elle-même. Les passages les plus réussis sont toujours les répliques du cultissime Ron Swanson, seul être à pouvoir un jour tenir tête à Chuck Norris, ou encore la manière dédaigneuse dont est traité ce pauvre Jerry par les membres du « Parks Department ». Sa fête d’anniversaire surprise auquel il n’est pas invité était l’un des meilleurs épisodes de la saison, la série sachant manier de manière assez incroyable l’humour noir en le faisant passer pour de l’humour « mainstream ». La scène dans le final de la saison où le bus de Leslie écrase par inadvertance le portrait du père de son opposant, venant juste de décéder, était jouissive de noirceur.

Amy Poelher est rayonnante. Elle est probablement la comédienne la plus enthousiasmante du paysage audiovisuel américain. En quelque sorte la Tina Fey des campagnes. Elle incarne le ton Parks & Rec : l’absurdité traitée de façon normale, des pastiches de l’Amérique d’en bas mais sans moquerie primaire.

parksandrecreation2.png

La série a eu la formidable idée d’injecter un personnage « normal » dans cet univers de fous : celui de Ben, le nouvel amoureux de Leslie. Il joue en quelque sorte le rôle du téléspectateur abasourdi par l’excentricité des personnages de la ville. Ses regards caméra avec son œil malicieux et ses « What the fuck ? » constituent une excellente mise en abime.

Parks & Rec possède également le don – pas si évident – de caster ses guest star à la perfection. On a presque l’impression que les rôles de Rob Lowe et surtout de l’excellente Kathryn Hahn ont été taillés pour eux. Cette dernière prouve enfin qu’elle n’est pas si une mauvaise actrice. Dans Parks, elle est tout simplement époustouflante dans son rôle de campaign manager abjecte et sournoise.

La série n’a clairement pas le succès qu’elle mérite. Souvent cataloguée dans la même catégorie que les autres comédies du jeudi de NBC comme 30 Rock ou The Office, elle s’en distingue pourtant très nettement. Parks n’est pas une série élitiste, si ce n’est par sa forme. Elle possède une vraie authenticité, c’est une série feel good, une série qui a du cœur. Parks est faite par des passionnés et cela se sent. Et puis surtout, contrairement à The Office, elle est foncièrement drôle.

En deux mots : Ce qui aurait dû être LA saison de Parks & Rec n’est finalement qu’une saison dans la continuité de la série. Mais la sitcom ne démérite pas pour autant. Parks reste la meilleure sitcom actuelle, doté d’une finesse d’humour savoureuse, d’un réservoir à idées inépuisable, d’un casting parfait, d’un univers unique. Et Poelher a clairement gagné ses galons comme reine incontestée de l’humour absurde.

 

RENDEZ-VOUS DEMAIN A 9H POUR DECOUVRIR LA PLACE N°10.

 

RETROUVEZ TOUTES LES CRITIQUES PRECEDENTES EN CLIQUANT ICI.

 

Suivez AudiencesUSA.com sur Facebook

menu9facebook

Jeudi 30 août 2012 4 30 /08 /Août /2012 14:00
- Publié dans : TOP SERIES 2011/2012 - Ecrire un commentaire - Voir les 22 commentaires
Retour à l'accueil

Derniers Commentaires

Recherche

Loading

Syndication

  • Flux RSS des articles
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés