Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 août 2012 3 15 /08 /août /2012 14:00

Pour la deuxième année consécutive, AudiencesUSA.com vous présente le Classement Série de la Saison 2011 / 2012. Ici, pas d'audience ou de taux sur les 18-49 ans pour dresser le TOP 45 de l'année. Mais un jugement critique, impitoyable et qui ne mettra pas forcément tout le monde d'accord. Les commentaires seront bien évidemment là pour exprimer votre approbation ou votre indignement face au classement proposé.

Cette année, le classement vous a été concocté par François et Tao du site www.Id-Series.com. Un TOP 45 qui sera déroulé du lundi au vendredi jusqu'à début septembre.

On rappelle que ce classement série a pour objectif de proposer 45 critiques de séries diffusées au cours de la saison 2011 / 2012. Des critiques portant sur des séries qui ont marquées ou caractérisées l'année pour diverses raisons. Le TOP 45 est donc un ordonnancement des 45 séries qui seront reviewées pendant ces quelques semaines. Mais attention : si une série ne figure pas dans le classement, ça ne veut pas dire qu'elle est jugée pire que les 45 séries présentes. Bonne lecture !

 

Attention : si vous suivez "House" sur TF1 ou n'avez pas encore vu la saison 8, cette critique contient des révélations sur la 8ème et dernière saison de "House".


PLACE 29 : HOUSE (saison 8)

housefinal.png

Il serait dommage de garder de House l’image de cette dernière saison. Ratée, bancale, pas aboutie. Non House ce n’est pas ça. C’est d’abord un personnage génial, un anti héros asocial qui aura révolutionné le petit écran par son comportement politiquement incorrect, tout en restant une série résolument grand public. Dépassant le simple stade de sa diffusion, le personnage est rentrée dans l’imaginaire collectif.

En 7 saisons, House n’aura pas forcément tout essayé mais Cuddy partie, il ne lui reste que les cas médicaux. Par le passé la série savait jouer de ces énigmes procédurales pour nous faire passer un bon moment. Visiblement fatigués, les scénaristes ont dû fouiller leurs tiroirs pour sortir les scénarios rejetées des années précédentes pour nous pondre les patients de la saison 8. Ni intéressants, ni attachants. On se demande ce que House a pu leur trouver de spéciaux pour accepter de les soigner. Moi, docteur, je les aurai laissé crever dans leur coin.

Les maigres nouveautés se comptent sur les doigts d’une main. Par on ne sait quel coup foireux, Foreman devient le big boss de l’hôpital. Vu son incompétence et son passé, on se demande comment il en est arrivé là. Il demeure dans son rôle figé de gars antipathique qui à l’inverse de ses autres comparses de départ n’aura jamais su évoluer. Le nouveau groupe de larbins tente la carte féminine pour essayer vainement de séduire. Odette Annable (vue dans la dernière saison de Brothers & sisters) ne remplacera jamais Cameron et encore moins la sublime 13.

Park, la geekette asiatique du groupe dont le comportement étrange et asocial est l’une des rares bonnes idées. Au point d’en regretter son introduction tardive dans la série. Elle aurait pu par exemple remplacer Amber Tamblyn dès la saison dernière et ainsi consolider l’équipe. La série s’est souvent appuyée sur des personnages forts.

housewilson

Au compteur des mauvaises idées, la série a aussi le mauvais goût de ramener Sela Ward dans le final. Je n’ai jamais aimé cette actrice, encore moins son personnage dans House. Et sa réapparition faisait un peu trop penser à un lot de consolation de kermesse. House n’a pas su, pu, voulu ramener Lisa Edelstein, suite à son éviction fracassante de l’entre deux saisons et se contente de peu.

On pensait la saison perdue jusqu’aux derniers épisodes où Wilson annonce être atteint d’un cancer. La performance de Robert Sean Leonard sera incroyable et pour lui seul il faut suivre la série jusqu’ à la fin. Hélas, trois fois hélas, la série n’aura pas les couilles d’aller au bout de son idée et préféra clôturer l’histoire et la série sur une note douce amère, plutôt qu’une vraie tragédie.

Rageant, car si une série populaire pouvait se terminer sur une note sombre et pessimiste, c’était bien House. A la place, on préfère laisser House et Wilson tracer la route une dernière fois, oubliant l’espace d’un instant le futur pas très réjouissant à venir. Mais comme je le disais du départ, ce n’est pas ça que je retiendrai du docteur House.

 

RENDEZ-VOUS DEMAIN A 9H POUR DECOUVRIR LA PLACE N°28.

 

RETROUVEZ TOUTES LES CRITIQUES PRECEDENTES EN CLIQUANT ICI.

 

Suivez AudiencesUSA.com sur Facebook

menu9facebook

Partager cet article

commentaires

clubrtl 17/08/2012 11:41


Désolé pour l'erreur ex-femme au lieu de copine; du au fait qu'elle avait le pouvoir de prendre la décision de ce qu'il devait advenir de la jambe de House au moment de son comas j'ai toujours
cru qu'elle était son ex-femme.
Certes House était déjà un connard avant la jambe, mais les douleurs constantes que lui fait subir sa jambe exacerbent beaucoup se côté connard. De plus son côté auto-destructeur, son incapacité
à s'autoriser le bonheur ainsi que de son adiction à la vicodine  son des conséquences directes de ce qu'il est arrivé à sa jambes ...

victor newman 16/08/2012 15:49


Je n'ai pas encore vue cette saison 8 car trop déçu du départ de Cuddy.

tao 16/08/2012 12:44


Merci pour vos commentaires. ça fait du bien de lire autre chose que des insultes dans ce top des séries de l'année.


A propos de Sela Ward, on commet souvent l'erreur mais Stacy n'a jamais été mariée à House. Et si le problème à la jambe est expliqué à travers son personnage qui a du prendre une terrible
décision, ça n'a en rien "crée" House car il était déjà un gros con avant son problème vasculaire.

clubrtl 16/08/2012 12:07


Bonjour,


Je suis un grand de docteur house et pour moi cette serie et son personnage principale restera culte, je trouve donc tout à fait normale que la série soit reprise au classement. Je suis d'accord
avec la critique, la saison 8 était raté dans l'ensemble (patient inintéressant, etc) mais je retiendrai quand même le début de la saison ( avec House en prison ) et la fin, à partir du cancer de
Wilson il y'a eu du mieux, mais comme celà a déjà été dis le final n'est pas à la hauteur ! Par contre je trouve que la personnage de Formen en chef de l'hopital ce n'était pas une mauvaise idée.
Je ne partage pas non plus complètement le point de vue sur l'ex-femme de House, alors certes le choix de Sela Ward pour le rôle n'est pas terrible mais le personnage en soit était crucial
... 
C'est au moment de son apparition au début de la série que l'on comprend vraiment ce qui a "crée" House. Par contre je partage l'avis du critique sur sa participation au final de la série, on ne
la plus révu depuis plusieurs saisons et elle revient pour le final alors qu'on aurait du voir Cuddy ! 

enael 16/08/2012 00:00


Je n'ai commencé à regarder House qu'à partir de la saison 5, donc je ne peux pas vraiment l'enemble de la série, mais il est vrai que des 4 que j'ai visionnée, la 8 est la moins forte. Dire que
le final est raté est un peu fort et j'ai l'impression que tu es passé à côté du sens de ce final.


Odette Annable n'etait certes la que pour remplir le quota "meuf canon en blouse", mais comme tu l'as bien dit, Park etait un personnage bien sympa, original, et son duo avec Chase tres bien
mené. Chase a d'ailleurs bien evolué lui aussi, l'épisode qui lui etait consacré etait tres bon, celui juste avant aussi (l'histoire du poignard), et finalement il fait partie des gagnant de
cette saison (alors que jusque la, il etait surtout la pour remplir le quota "bogosse en blouse").


 


Concernant le non retour de Lisa Edelstein, je trouve ca un peu etrange de le critiquer, sachant que c'est l'actrice qui a décliné la proposition. J'ai lu des interviews du createur disant que si
elle etait revenue, c'est elle qui aurait parlé a la place de Stacy (que je connaissais vaguement des quelsues épisode vue par dessus la jambe sur TF1, vu que j'ai pris la serie en route). 


Ce qu'il fallait retenir du final, c'est justement (et on s'en rend compte apres le discours de Stacy), c'est qu'en plus de ne croire qu'en lui, en la verité, House croit aussi en l'amour. Le
personnage était immense mais n'a jamais vraiment evolué, il est toujours resté ce connard irrascible et egoiste qu'on adorait pourtant (intervention de cameron). Les dernieres minutes sont un
peu à l'image des dernieres minutes de chaque épisode: il a une revelation et change le destin du patient. Sauf que cette fois le patient c'est lui, et il décide de se sauver, donc pour la
premiere fois, de faire quelque chose de désinteressé et qui n'est pas en rapport avec la recherche de la vérité (qui est quand meme le theme central de la série).


 


Enfin, vu que la série a deja usé de ce procédé (le strip tease de cuddy, house et elle qui s'envoie en l'air la saison d'apres dans les reves du docteurs, d'une maniere générale, les hallu qu'a
House de maniere reccurrente), on peut aussi interpreter le final differemment: House et mort dans l'incendie, wilson aussi de son cancer, et ils se retrouvent dans l'au-dela. Je n'adhère pas à
cette idée, mais c'est une interpretation possible.


 


Je trouve donc que la série a reussi son final, car d'un personnage enfermée dans son propre corps autodestructeur et n'evoluant peu, on voit une sorte de nouvel house, un house qui ne pense
finalement pas qu'à sa gueule. Il etait de toute facon trop intelligent pour mourir. Si la saison 8 etait bancale en effet, elle aurait sans doute eté meilleure si la decision de conclure la
serie avait été prise plus tot, le final pour moi etait tres reussi. 

Recherche

Loading