Pour la deuxième année consécutive, AudiencesUSA.com vous présente le Classement Série de la Saison 2011 / 2012. Ici, pas d'audience ou de taux sur les 18-49 ans pour dresser le TOP 45 de l'année. Mais un jugement critique, impitoyable et qui ne mettra pas forcément tout le monde d'accord. Les commentaires seront bien évidemment là pour exprimer votre approbation ou votre indignement face au classement proposé.

Cette année, le classement vous a été concocté par François et Tao du site www.Id-Series.com. Un TOP 45 qui sera déroulé du lundi au vendredi jusqu'à début septembre.

On rappelle que ce classement série a pour objectif de proposer 45 critiques de séries diffusées au cours de la saison 2011 / 2012. Des critiques portant sur des séries qui ont marquées ou caractérisées l'année pour diverses raisons. Le TOP 45 est donc un ordonnancement des 45 séries qui seront reviewées pendant ces quelques semaines. Mais attention : si une série ne figure pas dans le classement, ça ne veut pas dire qu'elle est jugée pire que les 45 séries présentes. Bonne lecture !

 

Attention : si vous suivez "House" sur TF1 ou n'avez pas encore vu la saison 8, cette critique contient des révélations sur la 8ème et dernière saison de "House".


PLACE 29 : HOUSE (saison 8)

housefinal.png

Il serait dommage de garder de House l’image de cette dernière saison. Ratée, bancale, pas aboutie. Non House ce n’est pas ça. C’est d’abord un personnage génial, un anti héros asocial qui aura révolutionné le petit écran par son comportement politiquement incorrect, tout en restant une série résolument grand public. Dépassant le simple stade de sa diffusion, le personnage est rentrée dans l’imaginaire collectif.

En 7 saisons, House n’aura pas forcément tout essayé mais Cuddy partie, il ne lui reste que les cas médicaux. Par le passé la série savait jouer de ces énigmes procédurales pour nous faire passer un bon moment. Visiblement fatigués, les scénaristes ont dû fouiller leurs tiroirs pour sortir les scénarios rejetées des années précédentes pour nous pondre les patients de la saison 8. Ni intéressants, ni attachants. On se demande ce que House a pu leur trouver de spéciaux pour accepter de les soigner. Moi, docteur, je les aurai laissé crever dans leur coin.

Les maigres nouveautés se comptent sur les doigts d’une main. Par on ne sait quel coup foireux, Foreman devient le big boss de l’hôpital. Vu son incompétence et son passé, on se demande comment il en est arrivé là. Il demeure dans son rôle figé de gars antipathique qui à l’inverse de ses autres comparses de départ n’aura jamais su évoluer. Le nouveau groupe de larbins tente la carte féminine pour essayer vainement de séduire. Odette Annable (vue dans la dernière saison de Brothers & sisters) ne remplacera jamais Cameron et encore moins la sublime 13.

Park, la geekette asiatique du groupe dont le comportement étrange et asocial est l’une des rares bonnes idées. Au point d’en regretter son introduction tardive dans la série. Elle aurait pu par exemple remplacer Amber Tamblyn dès la saison dernière et ainsi consolider l’équipe. La série s’est souvent appuyée sur des personnages forts.

housewilson

Au compteur des mauvaises idées, la série a aussi le mauvais goût de ramener Sela Ward dans le final. Je n’ai jamais aimé cette actrice, encore moins son personnage dans House. Et sa réapparition faisait un peu trop penser à un lot de consolation de kermesse. House n’a pas su, pu, voulu ramener Lisa Edelstein, suite à son éviction fracassante de l’entre deux saisons et se contente de peu.

On pensait la saison perdue jusqu’aux derniers épisodes où Wilson annonce être atteint d’un cancer. La performance de Robert Sean Leonard sera incroyable et pour lui seul il faut suivre la série jusqu’ à la fin. Hélas, trois fois hélas, la série n’aura pas les couilles d’aller au bout de son idée et préféra clôturer l’histoire et la série sur une note douce amère, plutôt qu’une vraie tragédie.

Rageant, car si une série populaire pouvait se terminer sur une note sombre et pessimiste, c’était bien House. A la place, on préfère laisser House et Wilson tracer la route une dernière fois, oubliant l’espace d’un instant le futur pas très réjouissant à venir. Mais comme je le disais du départ, ce n’est pas ça que je retiendrai du docteur House.

 

RENDEZ-VOUS DEMAIN A 9H POUR DECOUVRIR LA PLACE N°28.

 

RETROUVEZ TOUTES LES CRITIQUES PRECEDENTES EN CLIQUANT ICI.

 

Suivez AudiencesUSA.com sur Facebook

menu9facebook

Mercredi 15 août 2012 3 15 /08 /Août /2012 14:00
- Publié dans : TOP SERIES 2011/2012 - Ecrire un commentaire - Voir les 15 commentaires
Retour à l'accueil

Derniers Commentaires

Recherche

Loading

Syndication

  • Flux RSS des articles
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés