Pour la deuxième année consécutive, AudiencesUSA.com vous présente le Classement Série de la Saison 2011 / 2012. Ici, pas d'audience ou de taux sur les 18-49 ans pour dresser le TOP 45 de l'année. Mais un jugement critique, impitoyable et qui ne mettra pas forcément tout le monde d'accord. Les commentaires seront bien évidemment là pour exprimer votre approbation ou votre indignement face au classement proposé.

Cette année, le classement vous a été concocté par François et Tao du site www.Id-Series.com. Un TOP 45 qui sera déroulé du lundi au vendredi jusqu'à début septembre.

On rappelle que ce classement série a pour objectif de proposer 45 critiques de séries diffusées au cours de la saison 2011 / 2012. Des critiques portant sur des séries qui ont marquées ou caractérisées l'année pour diverses raisons. Le TOP 45 est donc un ordonnancement des 45 séries qui seront reviewées pendant ces quelques semaines. Mais attention : si une série ne figure pas dans le classement, ça ne veut pas dire qu'elle est jugée pire que les 45 séries présentes. Bonne lecture !

PLACE 30 : ENTOURAGE (saison 8)

entourage.png

Après Desperate Housewives hier, on continue dans la fin de séries emblématiques. Et c’est une nouvelle conclusion décevante dont on va parler aujourd’hui, à savoir celle d’Entourage. La série avait fort à faire après une saison 7 médiocre, marquée par la descente aux enfers de Vince et les intrigues inexistantes de ses 3 comparses.

Mais la tâche était bien trop ardue en 8 épisodes seulement. C’est le principal défaut de la saison : elle était trop beaucoup courte. Dès le début de la saison, on a bien senti que la série aurait beaucoup de peine à atteindre son niveau d’antan et à nous livrer une conclusion satisfaisante.

Le début de la saison se concentre ainsi en majeure partie sur le retour de Vince après sa cure de désintox. Première erreur tant le personnage est toujours aussi fade et déprimant. Les autres membres du quatuor sont placés en orbite autour de lui, sans qu’aucune véritable intrigue ne se détache. Le « je t’aime / moi non plus » entre Eric et Sloan a cessé d’être intéressant il y a bien 4 ou 5 ans tandis que les plans d’émancipation de Turtle n’ont jamais vraiment décollé. Voilà un personnage qui aurait gagné à être effacé dès le début de la série.

Fort heureusement, la rédemption de Vince est expédiée à la va-vite pour s’intéresser à d’autres intrigues. Malheureusement, il est déjà trop tard : les scénaristes savent qu’il ne leur reste qu’une poignée d’épisodes pour conclure la série, trop court pour lancer de vrais développements. En attendant sagement le final, la série surfe donc roue libre avec les quelques bribes d’histoires qu’il lui reste.

entourage2.png

Des storylines qui se seraient habituellement vite conclues se retrouvent ainsi étirées pendant plusieurs épisodes. A l’inverse, les quelques idées neuves, notamment la nouvelle histoire d’amour de Vince, brûlent les étapes habituellement. On peine ainsi à y adhérer. Mais d’autres histoire sont plus réussies : celles déjà amorcées la saison précédente.

La série tire une nouvelle fois son salut d’Ari Gold. Le personnage a même dépassé la série, on retiendra presque plus Ari qu’Entourage en elle-même. C’est extrêmement rare pour être signaler. L’idée d’un Ari déprimé au début de la saison suite à ses déboires conjugaux était intéressante, offrant une nouvelle facette à un personnage traditionnellement très excentrique.

Mais encore une fois, le nombre d’épisodes n’était pas suffisant pour trop s’engouffrer dans la brèche. Le personnage redevient donc assez vite lui-même, toujours aussi jubilatoire et expansif. On a encore droit à du très grand Ari cette saison, mais peut-être un peu moins qu’à l’accoutumée. Jeremy Piven est un immense acteur, qui aura véritablement habité son personnage. Les scénaristes auraient clairement gagné à lui accorder plus de temps d’antenne cette saison.

Et une fois n’est pas coutume, c’est du côté de Drama qu’il faut chercher les autres moments réussis de la saison. Les aventures de « Johnny Banana », son dessin animée, étaient particulièrement réjouissantes : des acteurs névrosés, des producteurs qui virent à l’hystérie … Du pur Entourage en somme. Et non des intrigues de star system usées ou des amourettes sans intérêt comme la série en a abusé ces dernières années.

entourage4.png

Tout cela pour en arriver au final de la série, décontenançant de bons sentiments. Clairement, le final est raté. Les scénaristes ont absolument voulu nous concocter un gigantesque happy ending. Les quelques intrigues amorcées durant la saison sont vite bâclées pour que chacun puisse avoir son petit sourire final, quitte à tomber dans le ridicule : Ari retourne avec sa femme, Eric retourne tout d’un coup avec Sloan (enceinte, par-dessus le marché), Vince va se marier avec une fille qu’il a rencontré 3 jours auparavant, Turtle devient riche …

C’est comme si, après 8 années de rebondissements et de galères en tous genres, il suffisait de 5 minutes à nos héros et d’une improbable scène dans un aéroport pour que tous leurs problèmes soient réglés. Cette fin était d’autant plus décevante qu’on n’attendait pas vraiment de fin pour la série. Entourage n’est pas une série avec un début, un milieu et une fin. C’est une tranche de vie d’un groupe de personnages. Leurs vies ne s’arrête pas au final, la série n’avait ni but, ni finalité. Cette conclusion digne d’un film Disney avec Katherine Heigl était donc doublement inutile.

En deux mots : Je n’aurais jamais cru dire cela un jour, mais j’aurais presque préféré qu’Entourage soit annulée de façon abrupte, sans que les scénaristes aient le temps de préparer une vraie fin. On aurait évité cet immonde happy ending improvisé. Mais il n’entachera pas le souvenir de la série, l’une des comédies les plus drôles et pêchues – et surtout emblématiques – de ces dernières années, notamment grâce à la performance de Jeremy Piven. En espérant que le film annoncé nous fasse digérer cette fin amère.

 

RENDEZ-VOUS CET APRES-MIDI A 14H POUR DECOUVRIR LA PLACE N°29.


RETROUVEZ TOUTES LES CRITIQUES PRECEDENTES EN CLIQUANT ICI.


Suivez AudiencesUSA.com sur Facebook

menu9facebook

Mercredi 15 août 2012 3 15 /08 /Août /2012 09:00
- Publié dans : TOP SERIES 2011/2012 - Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Retour à l'accueil

Derniers Commentaires

Recherche

Loading

Syndication

  • Flux RSS des articles
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés