Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 août 2012 5 10 /08 /août /2012 14:00

Pour la deuxième année consécutive, AudiencesUSA.com vous présente le Classement Série de la Saison 2011 / 2012. Ici, pas d'audience ou de taux sur les 18-49 ans pour dresser le TOP 45 de l'année. Mais un jugement critique, impitoyable et qui ne mettra pas forcément tout le monde d'accord. Les commentaires seront bien évidemment là pour exprimer votre approbation ou votre indignement face au classement proposé.

Cette année, le classement vous a été concocté par François et Tao du site www.Id-Series.com. Un TOP 45 qui sera déroulé du lundi au vendredi jusqu'à début septembre.

On rappelle que ce classement série a pour objectif de proposer 45 critiques de séries diffusées au cours de la saison 2011 / 2012. Des critiques portant sur des séries qui ont marquées ou caractérisées l'année pour diverses raisons. Le TOP 45 est donc un ordonnancement des 45 séries qui seront reviewées pendant ces quelques semaines. Mais attention : si une série ne figure pas dans le classement, ça ne veut pas dire qu'elle est jugée pire que les 45 séries présentes. Bonne lecture !

PLACE 33 : 30 ROCK (saison 6)

30ROCK.png

30 Rock reproduit un schéma à l'identique saison après saison. La première partie est toujours très drôle et enlevée, méritant presque les cimes de ce classement, tandis que la dernière est complètement ratée. Le constant est particulièrement vrai dans cette saison avec une première partie de saison particulièrement inspirée et une seconde tout simplement navrante.

Le vrai problème de 30 Rock est qu'elle ne suit pas de trame. Chaque épisode doit donc se réinventer totalement. Or, les bonnes idées se réduisent à peau de chagrin au fur et à mesure de la saison. Mais plus globalement, 30 Rock n'aura jamais vraiment appris de ses erreurs. Elle ne sera ainsi jamais débarasser des « boulets » de la série, à savoir quasiment tous les personnages à l'exception de Liz et Jack.

Un épisode de 30 Rock va ainsi être réussi, de manière presque mathématique, selon la proportion d'intrigues accordées à tel ou tel personnage. Un épisode consacré aux éternels questionnements existentiels de Jack, campé par le toujours formidable Alec Baldwin, sera assurément un bon épisode. A l'inverse, un épisode centré sur les lassants délires de Tracy sera raté. La série est ainsi extrêmement irrégulière, pouvant passer d'un épisode presque culte à un épisode à peine diffusable.

30ROCK2.png

Alec Baldwin nous aura donc offert, une saison de plus, du très grand Alec Baldwin. Il porte la série à bout de bras, peut-être encore plus que Tina Fey. L'homme a un potentiel infini dans la comédie. On retiendra notamment ses nouveaux face-à-face avec Will Arnett, toujours plus jouissifs de saison en saison. En espérant que Baldwin puisse trouver un vrai point de chute après l'arrêt de 30 Rock et qu'il évite de finir dans des nanars de Lifetime.

Les intrigues de Liz, elles, étaient moins pétillantes qu'à l'accoutumée. Son histoire d'amour avec James Marsden était une idée séduisante mais son personnage n'était foncièrement pas drôle. Seuls les premiers épisodes étaient particulièrement amusants quand Jack s'immisce dans leur relation. On en revient toujours au personnage d'Alec Baldwin.

Et enfin les personnages secondaires ont, une nouvelle fois, ruiné la deuxième partie de saison. Les frasques de Tracy excluent toujours autant les téléspectateurs tandis que les fantasmes de Jenna restent extrêmement redondants. 30 Rock illustre très bien le problème de certaines séries de network qui peinent à tenir la longueur sur 22 épisodes. On espérant que la saison prochaine – l'ultime saison – pourra enfin redonner à la série ses lettres de noblesse grâce à une commande plus courte.

En deux mots : 30 Rock reste toujours aussi constante dans son irrégularité. Certains épisodes sont hilarants mais d'autres, poussant le délire trop loin, laissent le téléspectateur au bord de la route, notamment qu'il s'agit de mettre en avant le casting secondaire. Reste Alec Baldwin, et dans une moindre mesure Tina Fey, qui demeureront les grandes révélations de la série.

 

 

RENDEZ-VOUS LUNDI A 9H POUR DECOUVRIR LA PLACE N°32.


RETROUVEZ TOUTES LES CRITIQUES PRECEDENTES EN CLIQUANT ICI.


Suivez AudiencesUSA.com sur Facebook

menu9facebook

Partager cet article

Published by François - dans TOP SERIES 2011-2012
commenter cet article

commentaires

JEAN 17/08/2012 17:49


Je ne sais pas si c'est l'effet de la nouveauté et même si j'apprécie toujours 30 Rock mais les 2 premières saisons étaient vraiment formidables , je dirais même presque
parfaites.


Bizzarement quand les audiences ont décolé avec la saison 3 , la qualité a baissé.


 


Il y a trop de personnages dans la série mais je trouve les personnages secondaires (mis à part Tracy) assez rafraichissant , le problème c'est peut être qu'on ne les exploite pas assez mais si
on les exploitait trop (comme Tracy) ils pourraient devenir vite ennuyant.

Cilou 10/08/2012 22:52


@BeardedBoy, je pensais que nous avions été clair moi aussi  mais à priori ce n'était pas le cas !!! 

Cilou 10/08/2012 22:41


@Jonathan , j'ai aimé justement le duo Fey/Poehler dans SNL.


Après peut être que voir ces deux personnalités associées dans un projet de série serait décevant mais ça on en sait rien. En tout cas moi, j'aurais envie de voir ça ( dans une série avec un bon
scénario et de bons seconds rôles bien évidemment)


La saison 1 de P&R n'est pas en effet celle que je préfère mais les saisons suivantes  j'ai vraiment adoré avec des épisodes qui sont déjà cultes pour moi.


Enfin bref , c'était juste une envie de les voir à nouveau réunies rien de plus ...


 

BeardedBoy 10/08/2012 22:23


@Jonathan : Si tu lisais mieux les commentaires, tu te serais rendu compte que Cilou et moi avions mentionné qu'elles ont fait partie de l'équipe du Saturday Night Live ;) 


Je dis ça, je dis rien. 

Jonathan 10/08/2012 21:43


A/ Tina Fey et Alec Baldwin, des révélations ? Euh. Ils vont être contents de l'apprendre, eux
qui ont pourtant pas mal d'années (et d'autres projets) au compteur.


B/ Pour répondre à vos commentaires, Poehler/Fey ça a déjà été fait pendant plusieurs saisons, ça s'appelait Saturday Night Live, et plus particulièrement Weekend Update. Je dis ça je dis rien.
Bâtir une série sur un acteur (ou une alchimie entre deux acteurs), ça ne fonctionne jamais bien, regardez l'atroce saison 1 de Parks & Recreation construite presque seulement autour de
Poehler, ou toutes les séries à ménagères de Showtime, créées uniquement pour donner du travail aux trésors nationaux que sont Marie-Louise Parker, Laura Linney ou Edie Falco. A contrario,
certaines séries dont les acteurs se détestaient off-screen (Sex & The City et Desperate Housewives notamment) ont donné lieu à certains des meilleurs moments de télé. Il faut aussi des bons
scénarios, des personnages secondaires qui vaillent le déplacement...

Recherche

Loading