Pour la deuxième année consécutive, AudiencesUSA.com vous présente le Classement Série de la Saison 2011 / 2012. Ici, pas d'audience ou de taux sur les 18-49 ans pour dresser le TOP 45 de l'année. Mais un jugement critique, impitoyable et qui ne mettra pas forcément tout le monde d'accord. Les commentaires seront bien évidemment là pour exprimer votre approbation ou votre indignement face au classement proposé.

Cette année, le classement vous a été concocté par François et Tao du site www.Id-Series.com. Un TOP 45 qui sera déroulé du lundi au vendredi jusqu'à début septembre.

On rappelle que ce classement série a pour objectif de proposer 45 critiques de séries diffusées au cours de la saison 2011 / 2012. Des critiques portant sur des séries qui ont marquées ou caractérisées l'année pour diverses raisons. Le TOP 45 est donc un ordonnancement des 45 séries qui seront reviewées pendant ces quelques semaines. Mais attention : si une série ne figure pas dans le classement, ça ne veut pas dire qu'elle est jugée pire que les 45 séries présentes. Bonne lecture !

PLACE 34 : SUBURGATORY (saison 1)

subrgatory.png

 

Suburgatory possédait une belle matière. La série partait en effet d’un postulat de départ très « sitcomesque », avec un univers propice à décliner des sketches à l’infini. A contrario, la parodie de la parfaite petite banlieue américaine est un thème très étriqué. Il est donc aisé de tomber rapidement dans la facilité et le déjà vu.

Et effectivement, Suburgatory ne déçoit pas. Non pas que la série soit foncièrement mauvaise, elle n’apporte juste rien. L’humour est si spécifique que cela fonctionne sur un film, on pense par exemple à Edward aux mains d’argent ou dans un genre différent, The Stepword Wives, mais sur une série, la corde s’use très rapidement. Autant les premiers épisodes sont plûtot réjouissants, autant la suite devient rapidement sans saveur.

Qui dit thématique banlieue pavillonnaire, ne dit pas forcément en faire des caisses. Suburgatory est bien plus hystérique que GCB, et c’est tant mieux. Néanmoins, il y a un juste milieu entre en faire des tonnes et ne pas en faire assez. Suburgatory est trop en retrait. Elle manque cruellement de mordant, de piquant. L’absurde est très policé, la satire est douce.

Résultat, elle n’est pas drôle. Les situations prêtent à sourire, mais jamais à rire. Sans compter que petit à petit, le maigre humour qui conférait à la série son vague intêret tend à disparaitre. La série se soapise, un peu à l’image de Cougar Town. Suburgatory en oublie sa promesse et se concentre donc plus sur les aventures de ses protagonistes que sur l’humour cinglant avec laquelle elle avait été vendue, ses habitants tout en démesure, leurs coupes de cheveux affriolantes, leurs délicieuses hypocrisies, leurs improbables passe-temps… Dommage.

En deux mots : le pitch laissait imaginer une sérié délicieusement irréverencible. Mais ne laissez pas avoir par l’ambiance acidulée de la série. Suburgatory est une série fade, pas très drôle et dispensable.

 

RENDEZ-VOUS CET APRES-MIDI A 14H POUR DECOUVRIR LA PLACE N°33.


RETROUVEZ TOUTES LES CRITIQUES PRECEDENTES EN CLIQUANT ICI.


Suivez AudiencesUSA.com sur Facebook

menu9facebook

 

 

Vendredi 10 août 2012 5 10 /08 /Août /2012 09:00
- Publié dans : TOP SERIES 2011/2012 - Ecrire un commentaire - Voir les 43 commentaires
Retour à l'accueil

Derniers Commentaires

Recherche

Loading

Syndication

  • Flux RSS des articles
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés